Renforcement des compétences de formation au sein des entreprises

Le projet « TOP entreprise formatrice » développe un système transversal de formation continue destiné aux entreprises de toutes branches et aux personnes impliquées dans la formation des apprentis. Il s’inscrit dans le prolongement des cours pour formateurs professionnels. Le système de distinction serait proposé en fonction de champs professionnels spécifiques et s’adapterait aux particularités de la branche concernée. L’objectif est d’accroître l’attrait de la formation en entreprise en mettant en avant des témoignages positifs.

Un grand nombre de branches luttent contre la pénurie de personnel qualifié, qui n’est pas uniquement due à l’évolution démographique : beaucoup de jeunes choisissent de ne pas suivre de formation professionnelle initiale, car ils ont, tout comme leurs parents, une image négative de la formation en entreprise. En outre, les entreprises et les formateurs professionnels atteignent souvent les limites de leurs compétences techniques face à la génération Z et à ses exigences élevées. Ils ont besoin de soutien afin de rester, voire de devenir attrayants auprès de jeunes qui n’ont que l’embarras du choix. En effet, les cours pour formateurs ne suffisent pas dans cette optique et leurs contenus ont bien souvent des années de retard. La capacité à être perçu comme un modèle à suivre, à se conformer aux codes d’interaction des jeunes et à user d’un large éventail de méthodes pédagogiques permettant de maintenir la formation attrayante au quotidien a été identifiée comme importante pour le succès des formateurs qui suivent une formation continue.  

Selon une étude de l’IFFP menée par Nadia Lamamra et al., les formateurs professionnels et les formateurs pratiques n’ont guère fait l’objet de recherches. Par conséquent, la formation professionnelle ne leur a accordé que peu d’attention jusqu’à présent, alors que ces personnes jouent manifestement un rôle essentiel dans la motivation des apprentis et la pérennisation de la formation. « TOP entreprise formatrice » travaille sur cette thématique en collaboration avec l’IFFP.

Carrosserie suisse, qui a développé le système de distinction « Entreprise formatrice au top niveau » de manière autonome jusqu’en 2018, a élargi son projet à d’autres partenaires après avoir gagné le prix ENTERPRIZE. Elle souhaitait ainsi étendre son développement. Plusieurs associations professionnelles et des entreprises issues de diverses branches ont saisi cette occasion et participent d’ores et déjà activement à l’extension du projet.

Objectifs du projet

Organe responsable

TOP entreprise formatrice (TEF)

Contact

TOP entreprise formatrice
Thomas Rentsch
+41 62 745 31 95
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Mise en place d’un système de formation continue et de soutien destiné aux personnes impliquées dans la formation en entreprise de toutes les branches. Ce système s’articule autour des compétences de base acquises dans le cadre des cours pour formateurs professionnels. Il est destiné à pallier le manque de ressources des entreprises et a pour objectif de convaincre par sa forte orientation pratique et son efficacité. Les contenus généraux et interprofessionnels devront être enseignés dans toutes les branches, tandis que les contenus spécifiques aux différentes professions seront répartis par champ professionnel. En outre, il faudra élaborer des outils applicables à toutes les branches et visant à faciliter la gestion de la formation au quotidien. Ainsi, les Ortra n’auront pas besoin de développer leurs propres offres de formation.
  • Un haut niveau de compétence de formation parmi les formateurs professionnels devrait permettre de créer un terrain fertile à des expériences réussies au sein des entreprises et, ce faisant, de rendre la formation en entreprise plus attrayante auprès des jeunes et des personnes qui les conseillent au moment où ils s’apprêtent à choisir une profession.
  • Le soutien aux formateurs professionnels devra viser en premier lieu le renforcement de leurs compétences méthodologiques et l’affirmation de leur rôle de modèle en tant que professionnel et formateur, ainsi que de leurs compétences sociales dans les rapports individuels avec les jeunes générations.
  • Le projet devrait déboucher sur la mise à disposition d’outils et de cours pour les formateurs professionnels, l’offre d’un soutien personnalisé pour mettre en œuvre des projets au sein des entreprises et la possibilité d’acquérir une distinction pour rendre visible le niveau de qualité atteint par l’entreprise (output).
  • Les entreprises qui seront en mesure d’attester du niveau de qualité acquis devraient pouvoir obtenir volontairement la distinction « TOP entreprise formatrice ». Il est donc prévu que le caractère non obligatoire soit indiqué de manière explicite et qu’il soit possible de suivre les cours sans demande de reconnaissance de cette distinction. De même, les outils devraient être accessibles à tous.
  • L’élaboration des contenus de formation devrait se faire avec le concours du plus grand nombre possible d’associations professionnelles et de spécialistes afin de permettre leur mise en œuvre dans toutes les branches.
  • Le projet se fonde sur l’expérience de « TOP entreprise formatrice » et prend appui sur une collaboration étroite avec les partenaires de la formation professionnelle et l’IFFP.
  • Les activités liées au projet sont coordonnées avec celles du projet « Révision des plans d’études cadres des responsables de la formation professionnelle ».

Étapes du projet

  • D’ici à fin 2021 : élaboration de contenus de formation applicables à toutes les branches et spécifiques aux champs professionnels, avec la participation du plus grand nombre de partenaires de la formation possible.
  • D’ici à l’automne 2022 : évaluation et optimisation des produits développés dans les champs professionnels
  • D’ici à l’été 2023 : lancement de toutes les offres dans toutes les langues nationales.

Avancement du projet

Le projet est à l’heure actuelle piloté par quatre associations responsables : carrosserie suisse, JardinSuisse, Association suisse des entrepreneurs plâtriers-peintres ASEPP et HotellerieSuisse. Des négociations sont en cours avec d’autres associations et institutions intéressées et de nouvelles discussions sont entamées régulièrement. Le projet débutera officiellement en juillet 2020.

Informations complémentaires

www.topentrepriseformatrice.ch