Modèles de flexibilisation dans le domaine de la formation professionnelle

La Conférence suisse des offices de la formation professionnelle CSFP élabore un modèle de flexibilisation de la formation scolaire. Dans ce contexte, les connaissances professionnelles sont scindées en compétences opérationnelles clés, qui font l’identité même de la profession, et en compétences opérationnelles spécifiques, qui peuvent être adaptées de manière flexible et rapide aux besoins actuels du marché du travail sous la responsabilité des organisations du monde du travail.

Le comité de la CSFP souhaite promouvoir une attitude fondamentale et différents modèles de flexibilisation de la formation professionnelle et en discuter avec ses partenaires.

Dans ce contexte, il s’agit de tenir compte du besoin des organisations du monde du travail de pouvoir adapter rapidement leurs formations professionnelles initiales. Les « éléments constitutifs et principes de base » valables pour la Formation professionnelle 2030 s’appliquent également à ce projet en tant que prérequis et base de toutes les réflexions : « intégration dans le système éducatif / perméabilité », « lien entre théorie et pratique », « principe du métier » (diplômes transparents, reconnus et demandés sur le marché du travail), « partenariat de la formation professionnelle » ; « prise en compte des besoins du marché du travail », « attrait pour les entreprises », « attrait pour les jeunes et les adultes », et « innovation et développement ».

Objectif du projet

Porteur du projet
Conférence suisse des offices de formation professionnelle CSFP

Contact
Karin Rüfenacht
Secrétariat Conférence suisse des offices de formation professionnelle CSFP
+41 31 309 51 66
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Christof Spöring
Responsable du service Formation professionnelle et formation continue, Lucerne
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La CSFP s’est fixé pour objectif d’élaborer un modèle de flexibilisation de la formation scolaire qui inclut à la fois des domaines d’enseignement standardisés, mais aussi des « compétences opérationnelles spécifiques », définies par les organisations du monde du travail et pouvant être adaptées de manière flexible et rapide aux besoins actuels du marché du travail. Ce modèle doit d’abord être testé par un panel d’organisations du monde du travail, puis déployé sous forme de projets pilotes.

Le projet devrait permettre une allocation efficace des ressources à la disposition des écoles professionnelles par l’organisation de cours communs pour des apprentis de professions apparentées qui présentent les mêmes compétences opérationnelles. Il permettra par ailleurs une gestion plus efficace du financement de la formation professionnelle par la définition claire des responsabilités respectives des partenaires.

Le projet vise, d’une part, à encourager des modèles de formation flexibles qui puissent être mis en oeuvre par tous les acteurs et, d’autre part, à simplifier le système de sorte que les contenus puissent être rapidement adaptés.

Données clés du modèle de la CSFP

Le cadre du modèle est constitué par le concept et l’identité de la profession, qui doivent être maintenus malgré les efforts de flexibilisation visés. Il comprend tous les instruments et compétences de la formation professionnelle et précise la responsabilité pour leur mise en oeuvre. L’idée est que le domaine d’enseignement « Culture générale / Langue première / Sport » reste inchangé dans ce projet. Les compétences professionnelles sont scindées en « compétences opérationnelles communes à plusieurs champs professionnels » et en « compétences opérationnelles spécifiques ». Les compétences professionnelles représentent l’identité même de la profession. Le cas échéant, les modules communs à différentes professions pourraient être mis en place pour plusieurs professions ou champs professionnels. Les « compétences opérationnelles spécifiques » sont les contenus des professions qui peuvent être adaptées de manière flexible et rapide aux besoins actuels du marché du travail. Elles abordent des tendances et des thèmes nouveaux et innovants qui, à une époque où tout change très vite, doivent aussi pouvoir être revus et adaptés de manière plus flexible. Le nombre de leçons dispensées dans les écoles professionnelles reste fixé à son niveau maximal dans les trois niveaux (AFP : 2 ans, CFC : 3 ans et CFC : 4 ans), indépendamment du nombre et du contenu des « compétences opérationnelles spécifiques ». En outre, la procédure de qualification, en tant qu’examen final, doit être maintenue, une qualification finale globale étant considérée comme importante dans le concept de profession.

Les données clés du modèle de la CSFP sont expliquées en détail dans le PDF annexé.

Avancement du projet

Le projet a été lancé le 19 février 2019 lors de la première séance du groupe de travail. Lors d’une deuxième séance le 3 mai 2019, l’esquisse du modèle de flexibilisation a été examinée avec des représentants sélectionnés du marché du travail. Les discussions ont été approfondies avec les organisations du monde du travail intéressées dans le cadre de la Journée des partenaires de la formation professionnelle du 8 mai 2019. Le modèle de la CSFP a été adapté suite à la troisième séance du groupe de travail du 12 juillet 2019.

Le modèle a été présenté en août lors de la séance du comité de la CSFP et approuvé en même temps que le rapport final lors de l’assemblée plénière de la CSFP le 18 septembre 2019.

Le modèle et le rapport ont été présentés le 10 octobre 2019 à l’occasion de la séance de l’organe de pilotage FP2030. Le rapport de projet constitue un rapport intermédiaire du point de vue des écoles dans le cadre de la première étape du projet. Le modèle sera développé et les questions en suspens seront traitées en collaboration avec les partenaires de la formation professionnelle dans le cadre du projet « Flexibilisation de la formation professionnelle du point de vue du monde du travail ».

Informations complémentaires

Projet de modèle
Données clés (en allemand)
Rapport de projet (en allemand)