Renforcement des compétences de formation au sein des entreprises

Le projet « TOP entreprise formatrice » développe un système transversal de formation continue destiné aux entreprises de toutes branches et aux personnes impliquées dans la formation des apprentis. Il s’inscrit dans le prolongement des cours pour formateurs professionnels. Le système de distinction serait proposé en fonction de champs professionnels spécifiques et s’adapterait aux particularités de la branche concernée. L’objectif est d’accroître l’attrait de la formation en entreprise en mettant en avant des témoignages positifs.

Étude de faisabilité sur la mise en œuvre des examens en ligne dans la FPS

Dans le contexte de la crise du coronavirus, le souhait a été émis de pouvoir organiser en ligne, de manière décentralisée, les examens de la formation professionnelle supérieure. Or, les règlements d’examen actuels n’autorisent pas cette forme d’examen. La présente étude analysera le cadre juridique en vigueur et la faisabilité technique des examens en ligne organisés de manière décentralisée. La mise en œuvre sera testée via un examen pilote dans le domaine des TIC.

La flexibilisation de la formation professionnelle dans l’optique du monde du travail

Un groupement de plusieurs organisations du monde du travail, en collaboration avec la Confédération et les cantons, définit une compréhension commune de la formation professionnelle initiale flexible et jette les fondements de l’élaboration de modèles ultérieurs.

Prise en compte des acquis dans la formation professionnelle supérieure : filières de formation ES

La prise en compte des acquis est un prérequis pour l’apprentissage tout au long de la vie et pour la perméabilité du système éducatif. Afin que tous les candidats profitent partout des mêmes conditions, la prise en compte des acquis par les prestataires devrait être uniforme. Le projet vise à examiner la pratique de prise en compte dans le domaine des écoles supérieures et à élaborer des recommandations.

Prise en compte des formes d’enseignement et d’apprentissage numériques dans la reconnaissance des filières de formation

Les formes d’enseignement et d’apprentissage numériques offrent de nouvelles chances pour la formation professionnelle, mais remplissent-elles aussi les exigences légales et qualitatives ? En sa qualité d’instance de reconnaissance de différentes filières de formation, le SEFRI a mandaté l’IFFP et la Haute école pédagogique de Zurich (HEP Zurich) pour élaborer des bases dans ce domaine. L’étude se concentre sur les filières de formation des écoles supérieures (ES) et les filières de formation à la pédagogie professionnelle.

Recensement des attentes placées dans les voies de formation

Le système de la formation professionnelle suisse est bien développé et comprend une gamme de voies de formation présentant une diversité de profils. Le projet « Recensement des attentes placées dans les voies de formation » se propose de mettre ces profils en discussion dans l’optique de l’apprentissage tout au long de la vie et de poser ainsi les bases d’une meilleure compréhension des profils et des mécanismes de régulation.

Guide pour la transformation numérique dans la formation professionnelle initiale

Le tournant numérique influence tous les domaines de la vie. Les formations professionnelles initiales aussi sont concernées par ce phénomène. Les organes responsables tiennent compte des exigences en matière de transformation numérique dans le développement des métiers. Un nouveau guide leur servira d’outil utile pour identifier les compétences numériques requises dans leur champ professionnel.

Analyse gratuite de la situation pour les adultes de 40 ans et plus

Le monde du travail évolue très rapidement. Il est donc essentiel de gérer efficacement son propre parcours professionnel. Le Conseil fédéral et les partenaires sociaux souhaitent que les personnes actives de 40 ans et plus puissent réaliser une analyse périodique de leur situation tant personnelle que professionnelle, en tenant compte de l’évolution des exigences sur le marché de l’emploi. Cela permettra d’identifier à temps les changements professionnels à venir ou les besoins de formation continue et de planifier les étapes requises pour se maintenir sur le marché de l’emploi. À cette fin, le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) subventionne sur mandat du Conseil fédéral le développement et la mise en place d’une offre gratuite d’analyse et d’orientation pour les employés à partir de 40 ans.

profilsdexigences.ch : instruments scolaires d’aide au choix professionnel et de préparation à l’apprentissage

Le projet « profilsdexigences.ch : instruments scolaires d’aide au choix professionnel et de préparation à l’apprentissage » fait le lien entre les compétences acquises durant la scolarité obligatoire et les profils d’exigences qui permettent aux élèves de se situer par rapport à la profession envisagée. En proposant des devoirs spécifiques, mis à la disposition au plan national, le projet contribue à faciliter la transition de l’école obligatoire au degré secondaire II.

Renforcement de la collaboration intercantonale dans la formation professionnelle

Le renforcement de la collaboration intercantonale dans la formation professionnelle est fondamental pour une mise en œuvre uniforme et efficace de la part des cantons. Des processus uniformes contribuent à des gains d’efficacité, simplifient le pilotage et permettent d’exploiter des synergies.

Coûts directs de la formation – certification professionnelle pour adultes – adaptation de l’accord cantonal sur les écoles professionnelles (AEPr)

Jusqu’à présent, les adultes qui suivaient une formation professionnelle initiale sans contrat d’apprentissage devaient partiellement prendre en charge les coûts directs de la formation, faute d’une réglementation précise en la matière. Depuis le 26 octobre 2018, la prise en charge des coûts directs de la formation par le canton de domicile est réglée par une disposition supplémentaire de l’annexe à l’accord sur les écoles professionnelles (AEPr). En 2021, la Conférence suisse des offices de la formation professionnelle (CSFP) lancera un monitorage sur la mise en œuvre de cette disposition dans les cantons.

Certification professionnelle pour adultes : prise en compte des acquis

Les cantons développent, en se conformant au guide « Prise en compte des acquis dans la formation professionnelle initiale », des instruments et des processus concrets, intercantonaux le cas échéant, de prise en compte des acquis pour adultes.

Coûts indirects de la certification professionnelle pour adultes – bourses et prêts cantonaux

Compte tenu de leur situation privée et professionnelle, les adultes suivant une formation professionnelle initiale sont confrontés à de plus grandes difficultés que les jeunes pour assurer le financement des coûts indirects de formation (perte de revenu, bas salaire des personnes en apprentissage).

Offres de formations professionnelles initiales adaptées aux besoins des adultes

Dans la formation professionnelle initiale, les adultes peuvent suivre un enseignement adapté à leurs besoins dans des classes qui leur sont réservées. Or, pour pouvoir former de telles classes, qui sont également proposées au niveau supracantonal, il est essentiel d’avoir la vue d’ensemble des offres et du nombre d’adultes concernés. Une plateforme intercantonale pourrait s’avérer utile à cet égard.

Contrat d’apprentissage pour adultes

Dans la formation professionnelle initiale, le formulaire de contrat d’apprentissage a été spécialement conçu pour les jeunes et ne prend pas en considération des éléments potentiellement importants pour les adultes. C’est la raison pour laquelle on examine actuellement la possibilité d’intégrer des informations destinées spécifiquement aux adultes dans un supplément.

Modèles de flexibilisation dans le domaine de la formation professionnelle

La Conférence suisse des offices de la formation professionnelle CSFP élabore un modèle de flexibilisation de la formation scolaire. Dans ce contexte, les connaissances professionnelles sont scindées en compétences opérationnelles clés, qui font l’identité même de la profession, et en compétences opérationnelles spécifiques, qui peuvent être adaptées de manière flexible et rapide aux besoins actuels du marché du travail sous la responsabilité des organisations du monde du travail.

Optimisation des flux de données : programme « optima »

Le programme « optima » établit un cadre permettant de simplifier les processus et l’échange de données entre les acteurs de la formation professionnelle.

La culture générale dans la formation professionnelle initiale pour adultes

Les adultes répondant à des exigences a priori semblables dans leur formation professionnelle initiale ou ayant suivi l’enseignement de la culture générale (EnCG) sont confrontés à une prise en compte de leur formation préalable différente d’un canton à l’autre. Cette situation n’est pas satisfaisante. Un projet a donc été lancé pour remédier à ce problème.

Développement d’une stratégie nationale pour l’orientation professionnelle, universitaire et de carrière

L’orientation professionnelle, universitaire et de carrière (OPUC) accompagne les jeunes tout au long du processus de choix de la profession et des études. Elle sert aussi de point de contact pour les adultes souhaitant repenser activement leur parcours professionnel. La stratégie de l’OPUC constitue, sur le plan cantonal et national, le fondement d’une orientation professionnelle, universitaire et de carrière moderne et tournée vers l’avenir.

Mobilisation des entreprises en faveur de la certification professionnelle pour adultes

Le projet avait pour but de d’informer plus spécifiquement les entreprises sur la possibilité d’obtenir une certification professionnelle pour adultes. Il s’agissait également de sensibiliser les entreprises au rôle essentiel qu’elles jouent dans la formation des adultes.

Positionnement des écoles supérieures

Le projet consiste à examiner le système des écoles supérieures (ES) dans son ensemble sous l’angle de son positionnement national et international. Le trait distinctif des écoles supérieures (ES) que constitue l’orientation vers le marché du travail devra être maintenu, voire renforcé.

Allègement de la charge des entreprises formatrices par une réduction de la réglementation

Le projet a pour objectif de cerner le potentiel de réduction de la charge administrative dans les entreprises formatrices et d’identifier des esquisses de solution sur la base d’une étude approfondie.

Accélération de la collaboration lors du développement des professions

Les organisations du monde du travail doivent être en mesure d’ajuster rapidement les contenus de la formation à l’évolution dynamique de l’environnement économique et technologique. Afin d’accélérer les processus, il convient de fixer des principes propres à garantir le bon déroulement des processus de révision. Ce dispositif inclut notamment une planification rigoureuse et un engagement formel de la part des partenaires de la formation professionnelle de respecter cette planification.

Révision des plans d’études cadres des responsables de la formation professionnelle

Les plans d’études cadres pour les responsables de la formation professionnelle ont été élaborés en 2011 et révisés en 2015. Afin de correspondre aux défis des évolutions technologiques de la numérisation auxquels sont confrontés les responsables de la formation professionnelle, ces plans d’étude doivent être révisés. Cette révision devra répondre à ces défis en tenant compte des tendances scientifiques et technologiques, des impacts sociétaux et économiques, ainsi que de l’expérience empirique des parties prenantes.

digitalinform.swiss

L’initiative « digitalinform.swiss » vise à répondre aux besoins de tous les acteurs de la formation professionnelle, afin qu’ils soient en mesure d’exploiter pleinement les potentiels de la transformation numérique. L’initiative est déployée dans le cadre des structures existantes de la promotion de projets de la Confédération. Elle est complétée par des activités d’échange de savoirs et d’expériences entre acteurs. L’objectif est de donner de la visibilité à toutes les activités en cours et de mettre davantage en réseau les acteurs de la formation professionnelle.

Culture générale 2030

Le projet « Culture générale 2030 » a pour objectif d’ajuster l’enseignement de la culture générale comme partie intégrante de la formation professionnelle aux exigences de demain. Il s’agit de repenser et redéployer l’enseignement de la culture générale à la lumière des mégatendances que sont notamment la numérisation et l’internationalisation des rapports de travail.

Optimisation de la gouvernance

Le projet analyse la gouvernance de la formation professionnelle suisse. Si l’analyse met en lumière un besoin d’agir, des mesures seront élaborées en consé-quence et mises en œuvre.

Lancement du guide sur la prise en compte des acquis dans la formation professionnelle initiale

L’évolution rapide du monde du travail exige que les adultes puissent accéder à un diplôme professionnel de manière efficace. Les bases légales concernant la prise en compte des acquis existent déjà, mais la mise en œuvre du mandat légal présente encore des lacunes. C’est pourquoi le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation a élaboré un guide sur la prise en compte des acquis dans le cadre d’un projet réunissant les partenaires de la formation professionnelle. Cet instrument doit maintenant être mis en œuvre au travers du projet « Lancement du guide sur la prise en compte des acquis dans la formation professionnelle initiale ».

Secrétariat d’Etat à la formation,
à la recherche et à l’innovation SEFRI
Einsteinstrasse 2
CH-3003 Berne

Une initiative des partenaires de la formation professionnelle pour le développement de la formation professionnelle