Blended learning – principes de base et conditions cadres

La numérisation ouvre de nouvelles perspectives dans la formation professionnelle pour soutenir les processus d’apprentissage, établir des liens entre eux ou les guider. L’introduction de moyens didactiques numériques communs à tous les lieux de formation soulève de nombreuses questions, par exemple concernant la gouvernance, la protection des données et la transparence. Ce projet a pour objectif d’y répondre en établissant des principes de base et des conditions cadres reposant sur le partenariat.

L’avancée de la numérisation ouvre de nouvelles perspectives dans la formation professionnelle pour soutenir les processus d’apprentissage, établir des liens entre eux ou les guider. Diverses organisations du monde du travail (Ortra) ont pris conscience de cette évolution et des multiples possibilités qu’offrent les médias numériques. Ce que ces derniers apportent comme innovation majeure, c’est la possibilité d’encourager l’apprentissage dans son intégralité et d’établir des liens entre les objectifs de formation de chaque lieu de formation.

Organes responsables CSFP, UPS et usam

Contact CSFP
Nathalie Bardill
+41 31 309 51 58
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’introduction de moyens didactiques numériques place les différents lieux de formation face à de nombreuses questions en termes de rôles et de responsabilités, de finances, de protection des données, de transparence au niveau des heures d’apprentissage, etc. Ces questions doivent être clarifiées par les partenaires de la formation professionnelle au début de chaque processus de développement, mais les principes de base et les conditions cadres nécessaires font défaut à l’heure actuelle.

Le 27 mai 2020, l’assemblée plénière de la CSFP a adopté le rapport de la Commission Formation professionnelle initial relatif au blended learning. Ce rapport définit les notions de « blended learning » et de « plateforme d’apprentissage » et présente des ébauches de solutions pour les champs d’action qui nécessitent d’être clarifiés et approuvés au sein du partenariat de la formation professionnelle.

Les champs d’action identifiés portent entre autres sur la clarification des processus et des conditions cadres dans le but d’introduire des séquences de blended learning dans la formation professionnelle initiale, sur une solution interprofessionnelle pour le financement des jours de cours interentreprises de blended learning et sur la définition d’un standard pour l’utilisation des futures plateformes d’apprentissage. Au moment d’aborder ces questions, il faudra tenir compte des aspects suivants : attribution des notes et intégration de celles-ci dans les procédures de qualification, assurance qualité et formation continue des responsables de la formation professionnelle.

Objectif du projet

Le projet a pour objectif de fournir une base solide aux formes d’apprentissage innovantes (ici le blended learning) en mettant en place des conditions cadres convenues d’un commun accord. Ces dernières permettront, d’une part, de garantir une mise en œuvre des séquences de blended learning uniforme et de qualité et, d’autre part, d’assurer l’efficience et la sécurité juridique au moment d’introduire de telles séquences dans le cadre du processus de réforme.

État d’avancement du projet

Le projet a été lancé le 3 février 2021 par la CTFP. Les travaux débuteront au printemps 2021.

Informations complémentaires

Rapport de la CSFP relatif au blended learning

Une initiative des partenaires de la formation professionnelle pour le développement de la formation professionnelle